A la manière de Ponge

squelettes

Décalage et dérive des continents au fond de ma boite en os, un soir d’ août.

Une couleur de cuir râpé, de la corne sauvage en design inconscient. Forme de gland -de noisette fraîche à l’ombre-, une peau scarifiée par l’artisan. Au sommet : l’extrémité pointue d’un ovale  en trois dimensions. De la, déconcentrique, une spirale de gravure descend sur le corps qui se bombe.C’est là, à quelques centimètres d’un tropique fantasque, que l’auteur exprime son appartenance : des triangles inversés –chacun pourvu de motifs parallèles et concentriques- se chevauchent dans un frise suggérée. Trois tours de boite (piste claire de brousse subsaharienne] marque la fin de la zone supérieure. Equateur ! Presque un nombril de sphère : le chapeau cornu avale le fondement de la boite, comme un frottement tectonique. Puis le plancher, convexe en douceur. Au toucher, plus rêche. Aux  yeux, plus sombre. On y perçoit des restes de bête laineuse, placidement épargnés par le scalpel maladroit.

Ouvrez ! Tout est translucide. Un vitrail de d’écorce animale ; peut être l’appendice [violence arrachée] nasal d’un tricératops, sucé, sec, par la termite excavatrice. Un fond intérieur beige clair –cuir de nubile- est parcouru d’ombres-motifs foncés. Ayers Rock ou Tassili twist, c’est un précipice rupestre. Plissons nos yeux urbains pour mieux y perçoir : c’est un fourmilier de mosaïques recroquevillées.

 


LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Loading